Archive pourr 2016

20/07/2016 | CONFERENCE ELF AU PARAGUAY

13558653_1050358948384470_4040487798060898101_o 13580668_1050359085051123_3310424114497699983_o

J’ai participé à deux conférences au Paraguay avec les Huiles ELF où j’ai raconté mon expérience du Dakar et des Huiles ELF.

20/07/2016 | NATIONAL D’ENDURO URUGUAYEN

13517502_1007759232672289_6882523147949630817_o

J’ai participé au 3 premières épreuves du championnat uruguayen d’enduro.

J’ai terminé 2ème à Chuy, 1er à Nueva Palmiras et 1er à Minas.

Je suis actuellement en tête du championnat.

 

enduro nacio

20/01/2016 | « Il y aura du Lazard pour encore longtemps »

ETAPE 13 : VILLA CARLOS PAZ-ROSARIO

16/01/2016.

La dernière étape du rallye Dakar 2016 qui a traversé l’Argentine et la Bolivie s’est disputée ce jour. Le pilote Uruguayen Laurent Lazard avec sa KTM a fini pour la huitième fois cette course très compliquée sur les dix Dakar effectués. Aujourd’hui, il a fini 50ème avec un temps de 02h25min16sec, tandis qu’au général il reste 50ème avec un temps total cumulé de 54h02min06sec. Un Dakar qui pour l’uruguayen a eu deux facettes bien différentes. Dans un premier temps, la première semaine avec des étapes où la navigation n’était pas primordiale et où il a énormément souffert de l’altitude. Dans un second temps, après la journée de repos, il a pu retrouver son vrai rythme, il a été beaucoup plus à l’aise sur sa moto avec ces pistes où il y avait du sable et où il était nécessaire de réaliser une bonne navigation, deux points qui sont ses points forts.

« Je suis très heureux car c’est le 10ème Dakar auquel je participe. J’en ai terminé 8, je pense que c’est très important », commente Laurent.

Ensuite il nous raconte comment il a abordé cette 13ème étape « Je suis parti vraiment tranquillement mais j’ai réussi à dépasser un, puis un autre et je me suis posé la question de voir si je pouvais atteindre celui qui avait 15 minutes d’avance au général et à la fin j’ai pu lui regagner 6 minutes. Bien sûr je ne suis pas allé à fond parce qu’on roule toujours en pensant à cette étape ultime et surtout ne rien casser ou faire une bêtise. C’était un jour très long car on s’est levé à 3h du matin pour partir à 4h, et après la spéciale, nous avons eu une longue liaison ennuyeuse ».

La casse du frein arrière au début du Dakar puis l’altitude l’ont pénalisé « Je ne comptais pas sur cette casse du frein arrière dès le début. Ensuite, l’altitude m’a beaucoup perturbé et m’a joué des tours. Je ne pense pas que je me sois bien préparé pour faire face à cette altitude et ce sera un sujet à améliorer à l’avenir. Je pense que si cela s’était bien passé j’aurais pu finir à la fin de cette semaine dans les quarante et aujourd’hui être mieux placé, mais le Dakar reste le Dakar avec ses surprises, qui peuvent arriver à chaque moment ».

Il a eu une excellente deuxième partie « Oui, dans la deuxième semaine de ce Dakar, j’étais beaucoup plus à l’aise et j’ai pu gagner environ 35 places. De cette façon, j’ai prouvé que quand je le veux, je peux avoir un bon rythme. Même lorsque beaucoup étaient déshydratés par l’intense chaleur, je n’ai pas eu de problème ».

Il a fini très bien physiquement « Oui, je suis entier, la vérité est que j’aurais pu encore courir quelques jours de plus sans aucun problème. Je m’attendais à un Dakar plus dur, je pense que j’ai eu une très bonne navigation. Je suis très content de tout ceux qui m’ont suivi, en commençant par ma famille, toutes les personnes qui jour après jour m’envoyaient leurs encouragements, les sponsors qui ont cru en moi dans cette dixième participation. Je dois aussi être très reconnaissant pour mes coéquipiers Diego Licio et Julio Cesar Estanguet qui m’ont invité à intégrer l’équipe avec mon mécanicien Rodrigo. En réalité, je peux dire que je me suis senti mieux que dans une équipe officielle, avec le masseur qui nous laissait comme neuf ».

Quant à son avenir il nous dit « Il y aura du Lazard pour encore longtemps, il y a la motivation pour continuer à travailler. De nouveau, je dis que je pourrais encore courir demain ou après-demain, mais pour l’instant ce que je veux c’est pouvoir dormir ».

Sur le podium d’arrivée à Rosario, il y avait un représentant du gouvernement uruguayen « A nouveau il y avait beaucoup de gens et j’ai eu la surprise d’avoir la présence du Directeur National des Sports Fernando Cáceres. C’est la première fois depuis que je cours qu’un représentant du gouvernement uruguayen nous accompagne sur le podium ».

Pour Lazard, en ce qui concerne les étapes les plus faciles, il nous raconte « La première semaine il y a eu que de la vitesse, en revanche, la deuxième était plus belle, avec des routes plus exigeantes et pour moi, la plus compliquée a été Rioja à San Juan car en plus d’une chaleur intense qui ne donnait pas de répit, il fallait être très concentré parce qu’il n’y avait pas de lignes droites. C’est là que l’on voit qui est bien physiquement et qui ne l’est pas».

Les autres uruguayens qui sont partis dans cette 38ème édition ont également terminé .Diego Licio en quad a fini aujourd’hui 14ème avec un temps de 02h38min00sec et reste 14ème au général avec un temps total de 74h16min59sec. Sergio « Osito » Lafuente avec l’argentin Nazareno López (mini) ont terminé cette dernière étape 38ème avec un temps de 02h13mn28sec et finissent au général 43ème avec un temps de 69h53min55sec.

16/01/2016 | « Une dernière semaine très positive »

ETAPE 12 : SAN JUAN-VILLA CARLOS PAZ

15/01/2016.

L’avant-dernière étape du rallye Dakar 2016 qui a rejoint San Juan à Villa Carlos Paz, était une étape extrêmement longue avec 480 kms de spéciale. Le pilote uruguayen Laurent Lazard, en KTM, a fini 45ème avec un temps de 07h02min15sec, alors qu’il reste au général 50ème avec un temps total de 61h04min21sec.

Une étape que l’on pourrait classer de type enduro, avec certains secteurs avec de la boue, beaucoup de pierres et une dernière partie très glissante.

Lazard a eu un bon rythme, il a dépassé plusieurs motos, montrant que dans cette deuxième semaine il avait une bonne gestion et surtout avec la moto bien tenu. Malheureusement sur la fin, quand il était 41ème, il a trouvé son coéquipier, le Paraguayen Nelson Sanabria Galeano qui était à court de carburant. Il s’est arrêté et lui a donné le carburant nécessaire pour arriver à la fin, mais Laurent a perdu environ 4 à 5 minutes, ce qui l’a amené à finir 45ème.

Ainsi l’uruguayen nous raconte « Aujourd’hui, j’étais super bien, avec un bon rythme, j’ai commencé à dépasser des motos et au dernier contrôle de passage j’étais 41ème. Un peu avant la fin, mon coéquipier Sanabria s’est retrouvé sans carburant. Là je me suis arrêté environ 4 ou 5 minutes pour l’aider ce qui m’a fait perdre quelques places et c’est pour cette raison que j’ai fini 45ème. Une piste où il fallait être très attentif car il y avait de nombreux pièges, et être bien concentré pour ne pas se blesser ».

En ce qui concerne cette dernière semaine disait Laurent, il a senti un changement quant à sa performance « Cela fait environ deux ou trois jours que je ressens un changement avec la moto, je me sens très à l’aise. Je peux dire que je suis un peu déçu parce que ça se termine et il me semble que je me suis réveillé en retard car j’ai eu une première semaine compliquée. Cette dernière semaine a été très positive, j’ai grimpé 30 places en 6 jours. Je suis physiquement très bien et j’ai une moto qui se comporte très bien ».

Demain c’est 180 kms de spéciale et environ 600 kms de liaison « Nous devrons nous lever à 4h30 du matin à nouveau et la seule chose qui me manque c’est de dormir un peu plus. Cette dernière étape ne m’apporte rien. Demain, oui, je vais aller rouler calmement car celui de devant est à plus de 15 minutes et celui qui vient derrière, est à 13 minutes. Donc ce ne serait pas logique de rouler comme un fou et risquer de tomber ».

Diego Licio a terminé 17ème avec un temps de 08h31min42sec, et pointe à la 14ème place au général avec un temps total de79h37min21sec. Quant à lui, Sergio « Osito » Lafuente, avec l’argentin Nazareno López (mini), a fini cette avant-dernière étape 33ème avec un temps de 06h35min40sec, et se trouve au général 39ème avec un temps total de 67h40min27sec.

15/01/2016 | « La température s’est faite sentir »

ETAPE 11 : RIOJA-SAN JUAN

14/01/2016

Encore une journée marquée par les hautes températures. Les pilotes de toutes les catégories ont dû affronter le quatrième jour consécutif avec la chaleur comme grande rivale, et un thermomètre qui est arrivé à indiquer plus de 50 degrés. Le pilote uruguayen Laurent Lazard (KTM) a fini aujourd’hui, l’étape 11 du rallye Dakar 2016 Argentine-Bolivie, 50ème avec un temps de 07h19min27sec, alors qu’il est à la même position (50ème) au général avec un temps de 54h02min06sec.

Une étape où l’uruguayen a commencé très fort, mais à mesure des kilomètres et le soleil qui commençait à faire monter la température, il a vu des pilotes qui commençaient à se déshydrater. Il a baissé le rythme pour pouvoir arriver à San Juan. Bien sûr il s’est bien hydraté et de cette manière a pu arriver « entier ».

« Ça été de nouveau une journée difficile où la très haute température s’est faite ressentir et de quelle manière !! Je dis cela car, malheureusement, j’ai vu sur les pistes des pilotes déshydratés, où les hélicoptères de la santé ne s’arrêtez pas d’atterrir. Pour cette raison, j’ai décidé de baisser le rythme car dans un premier temps, avec la fraîcheur du matin, je roulais vite », explique Laurent. Une étape avec d’autres difficultés que la température, « Oui, nous avons eu un tracé très verrouillé, avec de nombreuses pierres, beaucoup de talc et le traître fesh-fesh, et où la navigation a été essentielle à nouveau. Par chance, je ne me suis pas trompé, et ça m’a permis de ne pas me stresser, quand j’ai du faire attention, je l’ai fait. Dans la neutralisation je me suis hydraté. C’est pourquoi, malgré la dureté de l’étape, je me sens peu fatigué, je peux dire que je suis assez en forme ».

Concernant l’étape de demain « Je pense que l’on a terminé les étapes dures, les étapes que j’aime, à l’avenir ce sera à nouveau des étapes droites, des routes. Dommage que nous n’ayons pas eu plus de ces étapes que j’aime, mais comme je l’ai dit je vais bien et la moto est impeccable. Il ne reste que deux étapes et je pense continuer tranquillement, voir comment elles vont se présenter et essayer de terminer cette course qui sera ma dixième participation ».

Le pilote uruguayen, Diego Licio en quad a terminé 17ème en 18h37min06sec, tandis qu’au général il est 15ème avec un total de 71h05min39sec. L’autre uruguayen Sergio « Osito » Lafuente avec l’argentin Nazareno López (mini) termine aujourd’hui 41ème avec un temps de 07h20min01sec, et se place au général 47ème avec un temps de 60h59min04sec.

facebook