Laurent Lazard : Je me sens plus à l’aise

L’avant dernière étape du Dakar 2014 Argentine-Bolivie-Chili qui était de El Salvador à La Serena a eu lieu. Une étape de près de 700km dont la moitié était chronométrée. Le pilote Uruguayen Laurent Lazard avec la KTM a terminé à la 60ème place et se classe désormais 47ème au général.

Dans la première partie de la spéciale, c’était rapide puis il y a eu beaucoup de dunes. Pour Laurent Lazard tout allait bien, mais à la fin il a eu un problème qui l’a retardé quelques minutes.

« Aujourd’hui, je me suis senti plus à l’aise parce qu’il y avait beaucoup de dunes, et ce ne fut pas aussi ennuyeux que l’étape de jeudi » racontait l’Uruguayen Lazard.

Malheureusement sur la fin de la spéciale, quand il manquait très peu de kilomètres, il n’a pas trouvé un des Points de Contrôle « A 10 km de la fin de la spéciale, je n’ai pas aperçu le point de contrôle, je l’ai cherché encore et encore mais je ne le trouvais pas. Sur la feuille de route il était marqué à 340km et moi j’étais au km 345. Cela me préoccupais car je n’ai pas eu de pénalisation jusqu’ici et je ne voulais pas en avoir. Je suis reparti sur mes pas pour le chercher de nouveau, j’ai retrouvé le chemin et il était bien à l’endroit où j’étais passé. Je ne m’étais donc pas perdu et il était bien là. Ce qui s’est passé, c’est que j’étais dans les dunes, j’ai fait beaucoup de kilomètres et alors qu’il y aurait dû avoir affiché 340km il était affiché 342, ce qui m’a trompé pour trouver le Point Contrôle. J’ai perdu ainsi environ 15 minutes ».

Puis il a nous décrit comment s’est passée l’étape « Heureusement, elle fût totalement différente, aujourd’hui nous avons pu nous divertir contrairement à hier où l’étape était ennuyeuse. Nous avons eu environ 100km de dunes dans lesquelles j’ai pu prendre beaucoup plus de plaisir, il fallait une bonne navigation et pas seulement accélérer. La première partie fût une zone rapide et la dernière une zone de dunes. Je n’ai pas tout donné car nous sommes à un jour de l’arrivée finale et mon objectif principal est d’atteindre Valparaiso ».

Concernant l’étape de demain, il racontait « Elle sera comme l’étape de l’an dernier, nous aurons un peu de montagnes dans lesquelles il faudra être très prudent. Rappelez-vous l’année dernière, beaucoup ont été contraint d’abandonner dans cette étape, ce qui est une des plus grosses déceptions ».

Une dernière étape pour la fin de ce Dakar dont on se souviendra pour sa difficulté, et sur la ligne d’arrivée Laurent Lazard sera de nouveau présent et élèvera aux yeux, non seulement des Chiliens et des Sud Américains mais aussi aux yeux du monde entier, le drapeau de notre pays.

1212bis

Laisser un commentaire

facebook