“Le rallye commence réellement demain”

02/01/2017

Hier, avec une présence importante du public, a commencé à Asuncion, au Paraguay, la 39ème édition du Dakar (la 9ème en Amérique du Sud) où on retrouvera une nouvelle fois Laurent Lazard qui participe avec une KTM à son 11ème Dakar (8 fois terminé). Aujourd’hui, après cette première étape, il se retrouve 73ème au classement général (et non pas 74ème comme l’ont annoncés certains médias).

Ce Dakar 2017, qui traversera le Paraguay, la Bolivie et l’Argentine, a été présenté par les organisateurs comme l’édition la plus difficile jamais effectuée sur le sol Sud Américain, et cela a été confirmé par le directeur sportif, l’ancien pilote espagnol Marc Coma.

Plus de la moitié du parcours passera dans des zones jamais traversées dans les précédentes éditions et l’accent a été mis sur le fait que les concurrents vont devoir bien utiliser leur GPS afin de pouvoir aller d’un endroit à un autre.

Pour Laurent Lazard, cette compétition il va affronter avec l’objectif de remporter sa neuvième médaille, c’est-à-dire parvenir à l’arrivée. Pour cela, il s’est préparé au cours de l’année précédente en participant à des courses en Uruguay et à l’international « En fait, je suis très motivé, très heureux de la réception que nous avons eu au Paraguay. Nous savons très bien que nous participons au plus difficile Dakar de tous ceux qui ont eu lieu en Amérique du Sud, où nous allons avoir de nombreuses étapes dures notamment en Bolivie. Cela me plait qu’il soit difficile, malgré le fait que je vais beaucoup râler, car c’est ce qui rend la course si attractive. La moto a été bien préparée et je serai assisté par la même équipe que l’année dernière, celle de Diego Licio, ainsi que mon mécano Daniel Olivera de Pando qui sera à mes côtés pour la deuxième année consécutive ».

La presse l’a placé comme un des principaux protagonistes puisqu’il est connu pour son énorme expérience et a ainsi donné plusieurs conférences de presse pour représenter la marque ELF.

Concernant son objectif principal pour cette année, l’uruguayen a expliqué qu’« Au début, l’objectif est de terminer la course, atteindre Buenos Aires. Je sais que je peux atteindre cet objectif car j’ai eu une bonne préparation en m’entrainant lors de compétitions en Uruguay ainsi qu’à l’étranger. Bien sûr, je ne veux pas me rendre fou à vouloir terminer à telle ou telle position. Comme toujours, je vais aborder les deux ou trois premiers jours tranquillement pour voir comment je me comporte, et je verrai par la suite comment je vais gérer l’altitude, qui est un sujet qui me préoccupe fortement car cela m’a joué beaucoup de tours lors de la dernière édition. Je tiens à remercier tous les sponsors qui m’ont fait confiance ainsi que les nombreux amis qui ont fait le voyage jusqu’à Asuncion pour me voir ».

Concernant l’étape d’aujourd’hui, qui reliait la capitale Guarani à la ville de Resistencia en Argentine, avec 454 kms de course dont 39 kms de spéciale, Lazard explique « Aujourd’hui j’ai roulé tranquillement, sans prendre de risque, car il y avait très peu de kilomètres, mais aussi car il est tombé beaucoup de pluie durant la nuit dernière. Les organisateurs nous ont prévenus qu’il y aurait certaines zones boueuses, avec beaucoup de puits. En vérité, à aucun moment j’ai pris des risques, j’ai seulement rattrapé 3 pilotes qui se trouvaient devant moi. Ça ne fait que commencer, petit à petit je m’adapte à la moto qui est impeccable. Le seul inconvénient est qu’il fait très chaud, terriblement chaud. Maintenant, j’attends les mécanos qui vont arriver un peu plus tard, afin qu’ils règlent deux petits détails sur la moto, et je vais me reposer car le rallye commence réellement demain », a finalement expliqué Lazard.

Classement 1ère étape :

Aucun texte alternatif disponible.

 

 
L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air

Les commentaires sont fermés.

facebook