Alan Eduardo : « Je veux finir premier argentin »

Aucun Argentin n’est encore parvenu, à moto, à terminer le Dakar. Alan rêve d’être celui qui inaugurera ce palmarès. « Je n’ai pas d’ambition au niveau du classement général, mais je voudrais en tout cas finir premier des Argentins. » Un défi lancé aux six autres motards motivés par l’aventure et par la reconnaissance de la nation ciel et blanche. Mais l’ambition d’Alan Eduardo n’est pas que personnelle. Avec des amis, dont Laurent Lazard, il a monté ‘Pampa Racing’, une structure qui devrait permettre de populariser la course en Argentine et de lancer des vocations. La sienne n’est pas venue tôt. Eduardo est d’abord passé par la case rugby au « Deportiva Francesa », a pratiqué l’athlétisme et a aussi été secouriste. Mais la moto l’a ensuite emporté sur tout, peu à peu. A 25 ans, il a traversé la Patagonie : première grande aventure. A 27 ans, avec un ami, il a tenté l’Europe, où il a acheté une moto, puis parcouru quelques milliers de kilomètres jusqu’au Maroc, où il a découvert le sable, le bivouac et l’utilisation de la boussole. Enfin en 1998, il s’est penché sérieusement sur la question Dakar, sans aller plus loin que le dossier d’inscription. Mais la mécanique était en route : Eduardo a rencontré Laurent Lazard, David Casteu et d’autres, a écouté leurs récits et a décidé d’agir : « Je fais de plus en plus de moto. » Pour sa première participation, Eduardo a mis tous les arguments de son côté et préparé son affaire avec minutie, conforté par une bonne 25ème place obtenue au dernier rallye de Tunisie.

Laisser un commentaire

facebook