Alain Duclos : « Le mental reste le plus important »


 Au soir de la première étape du Dakar 2009, terminée en 210ème position en raison de problèmes de pneumatiques, Alain Duclos avait déjà enterré dans le sable de la Pampa toutes ses ambitions. Sa mission principale, qui consistait surtout à aider Cyril Despres, avait elle aussi perdu de son actualité, la moto de son leader étant touchée par les mêmes maux. Malgré tout, l’expérience sud-américaine a enrichi le pilote « occasionnel » qui tutoie tout de même les sommets : « C’était très instructif de vivre le rallye au contact de Cyril. J’ai appris ce qu’étaient le professionnalisme et la rigueur ». Cette année, le Franco-Malien fait son retour dans le Team Toni Togo, dont il sera le pilote de pointe. Après avoir accroché une 7ème place en 2006, Duclos ne s’embarrasse pas des incertitudes sur l’équivalence des performances entre sa KTM 690cc bridée et les 450cc avec qui il aura à batailler sur les pistes : « La concurrence pour ces places-là a toujours été rude. Et j’ai l’impression que le mental reste le plus important au bout du compte. Alors je garde l’espoir de rentrer dans le Top 5. Après tout, je commence à avoir un peu d’expérience et de savoir faire… Je vais tous les tordre », conclut Alain sur le ton de la rigolade.

Laisser un commentaire

facebook